arts'mana
peindre est notre raison de vivre!!!

Arts’Mana

 

Du dictionnaire des symboles : Le Mana n’est pas un symbole: mais il est symbolisé par des amulettes, des pierres, des feuilles, par diverses images, idoles ou objets, pendus au cou, fixés à la ceinture.

 

 Le mot est d’origine mélanésienne : mais sa signification se retrouve sous d’autres termes : Wakam, chez les Sioux, orenda chez les Iroquois, oki chez les hurons, zemi aux Antilles, megbe chez les Bambuti (pygmées d’Afrique).

 

Si répandu que soit le concept de mana, dont certains sociologues ont quelque peu abusé en voulant dériver tous les phénomènes religieux, il n’est pas universel.

Là où on le rencontre, il désigne un certain rapport avec le sacré : la force mystérieuse et active que possèdent certains individus et généralement les âmes des morts et tous les esprits.

 

L’acte grandiose de la création cosmique n’a été possible que par le mana de la divinité : le chef du clan possède lui aussi le mana : les Anglais ont asservi les Maoris, parce que leur mana était plus fort….Mais les objets et les hommes ont le mana parce qu’ils l’ont reçus de certains êtres supérieurs, autrement dit parce qu’ils participent mystiquement au sacré et dans la mesure où ils y participent….tout ce qui est par excellence possède le mana, c’est-à-dire tout ce qui apparaît à l’homme comme efficace, dynamique, créateur, parfait.

 

Petit Larousse : Chez les polynésiens, puissance naturelle, puissance surnaturelle qui rend efficace l’affirmation de l’autorité, particulièrement celle du chef (et qui peut s’opposer au système des tabous)

Dans de nombreuses sociétés, force naturelle conférant une efficacité magique ou charismatique.

 

Voici les qualificatifs qui pourraient se retrouver dans notre groupe :

Efficacité, dynamisme, créativité, perfection et harmonie.

 

La Spirale

 

La spirale évoque l’évolution d’une force ou d’un état.

 

Dans toutes les cultures, cette figure se rencontre, chargée de significations symboliques : c’est un motif ouvert et optimiste : rien n’est plus facile, lorsqu’on est parti d’une extrémité de cette spirale, que d’atteindre l’autre extrémité.

 

Elle manifeste l’apparition du mouvement circulaire sortant du point originel : ce mouvement, elle l’entretient et le prolonge à l’infini : c’est le type de lignes sans fin qui relient incessamment les deux extrémités du devenir… (la spirale est et symbolise) émanation, extension, développement, continuité cyclique, mais en progrès, rotation créationnelle.

 

La spirale est le symbole de la fécondité, aquatique et lunaire. Marquées sur les idoles féminines paléolithiques, elle homologue tous les centres  de vie et de fertilité.

 

Vie, parce qu’elle indique le mouvement dans une certaine unité d’ordre, ou inversement, la permanence de l’être sous sa mobilité.

 

C’est la dynamique de la vie, le mouvement des âmes, dans la création et dans l’expansion du monde.